Cuisines nationales du Kirghizstan
ruen
Galerie de recettes

SAMSA

Samsa (« samsis » au pluriel)  est une  des variétés répandues du manger sur la voie publique. Les samsis sont servis également dans plusieurs cafés. Ressemblant aux « samossa » indiens ou aux petits pâtés de Cornuelle (Cornish), ils présentent une des formes de nourriture qu’on ne mange pas avec les couverts  mais avec les mains. Il est à noter qu’il existe une grande différence entre les petits pâtés cités ci-dessus et les samsis : la farce de ceux-ci est le plus souvent très chaude et la graisse chaude peut couler lorsque vous mangez les samsis. C’est pourquoi vous avez à y faire attention, en mangeant des samsis.

Au Kirghizstan ces produits ont, le plus souvent, la forme triangulaire, mais il se peut qu’ils soient rectangulaires.

Quelques conseils utiles :

* En Asie Centrale il est difficile de se présenter  les samsis sans une grande quantité de farce de viande. Cela signifie que les couteaux doivent être bien aiguisés.

* Vous pouvez préparer votre propre variante de samsis avec la farce de bacon.

* Au Kirghizstan les épices ne sont  pas utilisés en une grande quantité. C’est pourquoi le goût des plats est plutôt insipide. Vous pouvez ajouter dans la farce, selon votre désir, des herbes fines, des épices afin de lui attribuer quelque nuance gustative : piquante ou frugale ou bien naturelle.

* Ayant retiré les samsis de four, posez-les sur une serviette en papier et huilez-les avec un pinceau. 

Ingrédients : 2 tasses à thé de farine, un poivrier rouge, 1 œuf, 3 ou 4 tasses à thé de viande de mouton (ou de bœuf, ou bien de poulet) hachée menu  ou employer de la farce  achetée au magasin ; 10 gousses d’ail, du sel, du poivre moulu, du beurre fondu. Parfois  on peut ajouter d’autres légumes – une courge au lieu du poivrier rouge, par exemple.

Préparation :

Dissoudre 2 cuillers à soupe de sel dans de l’eau tiède. Casser les œufs, les mélanger avec la farine. Y verser tout doucement l’eau salé jusqu’à ce que la pâte ne devienne épaisse (elle ne doit pas être molle). Mettez la pâte sous un couvercle et laissez-la « reposer » pendant quelque temps. 

Hacher menu l’oignon et l’ail. Les ajouter à la viande hachée, saler, poivrer, ajouter le poivrier rouge haché. Mélanger le tout soigneusement (il vaut mieux mélanger la farce avec les mains).

Rouler la pâte en un large rond au feuillet mince. Huiler la surface du  rond, le mettre en un grand rouleau tout comme un tapis. Couper le rouleau en morceaux longs de 7 ou 8 cm. Prendre un morceau, le mettre en un rouleau (pour avoir une pâte feuilletée aux feuillets très minces), le rouler large d’une dimension d’une main, pour que la longueur d’un produit fini soit de 8 ou 10 cm. Mettre 1 ou 2 cuillérées à soupe de la farce sur le morceau roulé, joindre les bouts opposés pour que le produit ait la forme d’un triangle. Pincer soigneusement les trois bouts ouverts de ce « triangle ». Faire la même procédure avec tous les morceaux et la farce qui restent. Faire cire dans une rôtissoire huilée. La surface des samsis est aussi à huiler avec un pinceau. Mettre la rôtissoire au four chauffé  jusqu’à  350 degrés, faire cuire jusqu’à ce que la farce soit cuite (la pâte doit prendre une agréable couleur rose-doré).

SUZMEU